Logiciels open-source: tout savoir à leur propos

Les logiciels propriétaires occupent une part non négligeable du marché informatique. Leur efficacité n’est certes plus à démontrer, mais les concepteurs sont peu enclins à partager le code informatique. La meilleure solution qui s’offre aux utilisateurs est donc l’open source et les logiciels libres. Ils fonctionnent selon l’éthique basée sur le partage, de même que le soutien de la communauté. Peu d’utilisateurs les connaissent véritablement, raison pour laquelle nous les aborderons dans cet article.

Qu’est-ce que c’est?

Il convient avant tout de s’intéresser à la définition d’un logiciel Open Source. Le terme désigne tout programme informatique dont la distribution du code source est faite sous une licence qui donne la possibilité à n’importe qui de lire, modifier ou redistribuer le logiciel. Il existe cependant une différence avec le logiciel libre, dans la mesure où l’Open Source est beaucoup plus axé vers un but de développement collaboratif plutôt que la défense des libertés individuelles.

De manière plus pratique, cette différence n’est pas souvent prise en compte. Il n’est donc pas rare que les expressions « logiciel libre » et « logiciel Open Source » soient confondues. Contrairement à ce que beaucoup de personnes croient, Open Source ne veut absolument pas dire gratuit. Plusieurs freewares ayant un code source propriétaire existent avec des restrictions. Ainsi les utilisateurs n’ont pas la possibilité de modifier, procéder à sa redistribution ou y accéder.

Importance  

En général, les logiciels Open Source existent gratuitement mais le développeur peut demander une contrepartie financière pour toutes les copies du logiciel dans la mesure où elles favorisent une redistribution ultérieure de l’application et de son code source. Par ailleurs, la création des logiciels Open Source a été une manière de se focaliser sur les raisons plus concrètes de choisir ce genre de logiciel. Les utilisateurs de l’open source veulent mettre en exergue les atouts pratiques de l’usage de logiciels open source qui conviendraient aux entreprises sur le plan moral et éthique.

Une pluralité d’exemples

En ce qui concerne les exemples de logiciels open source, il y en a à foison sur internet. Le plus connu d’entre eux est sans doute Linux qui constitue la base de plusieurs systèmes d’exploitation qui ont été à l’origine des distributions comme Debian, Ubuntu, Fedora, Red Hat.

Les gestionnaires de contenus ne sont pas en marge de cette fièvre de l’open source. Il s’agit de Joomla, WordPress, Drupal et autres.

Avantages et inconvénients

Comme il est possible de s’en douter, les logiciels open source comportent aussi bien des atouts que des inconvénients. Voici l’essentiel de ce qu’il faut retenir concernant leurs atouts :

· Ils comportent les fonctionnalités les plus récentes, ce qui accroît leur compétitivité sur le marché. Cela s’explique surtout par le fait que ces logiciels sont créés par des passionnés.

· Les développements sont plus rapides en partant d’une base dont la source existe, à l’opposé du modèle fermé. Par ailleurs, le coût est plutôt fixe pour le développement des logiciels libres.

Ces logiciels open source ne sont pas sans inconvénients. L’utilisateur est souvent pris dans une toile de multiples logiciels, ce qui ne facilite certainement pas l’apprentissage ou la communication entre les nombreux usagers des logiciels libres. L’intégration de ces logiciels n’est pas chose aisée, car il existe plusieurs bibliothèques et des outils qui communiquent entre eux. Pour finir, il arrive aussi que certaines fonctions des logiciels ne soient pas implémentées. Cela se produit surtout quand les auteurs n’en voient pas l’intérêt.

Voilà l’essentiel à savoir à propos des logiciels open source, leur importance, leurs avantages et inconvénients. Ce sujet n’aura plus de secret pour vous à présent.