Ces applications open-source de santé et bien-être

Dans de nombreux pays du monde, des solutions open source existent et sont utilisées dans le domaine de la santé et du bien-être. Le Royaume-Uni est un très bel exemple avec son portail de données consacré aux services de santé. Le constat est le même en Pologne et un peu partout ailleurs. L’open source constitue donc un nouveau moyen dont peuvent se servir les professionnels de la santé pour faire des merveilles. 

Voici quelques-unes de ces applications. 

Gestionnaires de dossiers médicaux 

Il en existe plusieurs, et voici les plus connus: 

• FreeMedForms: il s’agit d’un logiciel libre qui permet de gérer les dossiers médicaux des patients. Il est codé en C++/Qt5 mais son développement se poursuit pour l’heure sous une licence publique générale GNU. 

• Mediboard: c’est un système d’exploitation hospitalier qui est axé sur les technologies web comme PHP/MySQL. Mediboard fonctionne grâce à une licence publique générale GNU. 

• MedinTux: le logiciel très complet permet d’assurer une gestion efficiente et opérationnelle des dossiers médicaux. Il tourne sous une licence CECILL, tandis que son complément web MedWebTux évolue sous une licence GPL. 

Base de données thérapeutiques 

Dans ce genre, voici quelques prouesses open source disponibles : 

• FreeDiams: le logiciel a été codé en C++/Qt5 et constitue une aide précieuse dans le cas de prescription et de test d’interactions entre les médicaments. FreeDiams évolue sous une licence publique générale GNU. Il est possible de l’utiliser sur les systèmes d’exploitation tels que Windows, Mac OS X et Linux. 

• Oddb: il s’agit d’un logiciel dont peuvent se servir les professionnels de la santé pour consulter des synthèses des caractéristiques des produits médicamenteux en vente en Suisse et en Europe. Plus loin, Oddb permet d’évaluer les différentes interactions entre les médicaments. 

Imagerie médicale 

Les logiciels open source vont de plus en plus loin afin de permettre aux médecins de réussir leurs missions. Voici quelques : 

• Cytomine: cette plateforme logicielle est consacrée à la recherche, de même que l’analyse automatique de lames virtuelles. Plusieurs spécialistes un peu partout dans le monde s’en servent pour l’avancée de la médecine. 

• Orthanc: c’est un logiciel open source qui fonctionne sur Linux et grâce auquel il est possible de rendre automatiques les différents flux d’imagerie médicale. Le but du projet sur le long terme est de rendre efficace l’interopérabilité entre les différents systèmes propriétaires. Ce projet open source a d’ailleurs reçu de nombreuses distinctions dont le Prix 2015 du meilleur projet en santé électronique de la part d’Agoria. 

Comme il est possible de le constater, l’open source est bien présente dans le domaine de la santé. L’objectif d’ici quelques années est de créer de multiples logiciels qui permettront de faciliter la tâche aux médecins.